Les réserves de gaz françaises entièrement remplies dès novembre 2022

80 %
Début août 2022, les stocks de gaz Français sont remplis à 80%.

Invitée sur CNEWS le mercredi 3 août 2022, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a expliqué qu’il ne manquait plus que 20% de gaz pour que les réserves soient remplies à 100% pour l’hiver.

Remplir les stocks stratégiques de gaz

« Nous sommes aujourd’hui à 80 % de remplissage de nos stocks de gaz stratégiques », a déclaré Agnès Pannier-Runacher sur CNEWS. « Nous sommes en avance par rapport à notre objectif et cela veut dire que nous remplirons à 100 % nos stockages avant le 1er novembre, ce qui était notre objectif », a-t-elle ajouté. Sur le plateau de télévision, la ministre de la Transition énergétique a également défendu la stratégie européenne d’importer du gaz de l’Azerbaïdjan plutôt que de l’importer de Russie.

« Je ne crois pas que nous avons intérêt à ce que l’UE soit faible économiquement et ne protège pas sa population pour l’hiver prochain », a expliqué la ministre. « Nous comptons sur la solidarité, notamment allemande, pour importer de l’électricité. Et nous devons être en soutien de l’Allemagne pour le gaz que nous importons dans nos terminaux méthaniers. Nous en avons quatre qui sont au travail actuellement », a également expliqué la ministre. Agnès Pannier-Runacher s’est également prononcé en défaveur des propos de Marine Le Pen. L’élue du Rassemblement national a appelé les responsables politiques à abandonner les sanctions économiques à l’égard de la Russie pour pouvoir importer du gaz de la Russie. « La personnalité politique qui se targue d’être la plus patriote est aussi la première à vendre notre République contre un plat de lentilles », a dénoncé la ministre.

Réduire la consommation de gaz

La ministre de la Transition énergétique est également revenue sur l’importance de la sobriété énergétique. Pour limiter les risques de pénurie de gaz pour l’hiver 2022, Agnès Pannier-Runacher a appelé les « plus gros acteurs » à « faire en sorte de réduire leur consommation de gaz et d’électricité ». Elle a appuyé son propos en expliquant que cela allait « dans le sens de la lutte contre le réchauffement climatique ».

« Il faut que les grands acteurs, les administrations, les entreprises, réduisent leur consommation », a-t-elle insisté, arguant que « la consigne des 19 degrés n’est pas respectée partout ». La ministre de la Transition énergétique a par ailleurs annoncé que le gouvernement allait mettre en place un « plan de planification écologique » pour faire face au réchauffement climatique. Il faut faire en sorte que « la France soit la première grande nation à sortir des énergies fossiles », a expliqué Agnès Pannier-Runacher.


A découvrir