La Grande-Bretagne, terre d'asile pour les Français trop imposés ?

Michel Sapin, ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social.

Un « tapis rouge » au travers de la Manche « risque de prendre l'eau », s'est amusé ce mardi matin Michel Sapin, ministre français du Travail, en réponse à David Cameron, Premier ministre britannique. Ce dernier avait en effet annoncé hier qu'il était prêt à venir en aide aux Français payant trop d'impôts : « Quand la France instituera un taux de 75 % pour la tranche supérieure de l'impôt sur le revenu, nous déroulerons le tapis rouge, et nous accueillerons plus d'entreprises françaises, qui paieront leurs impôts au Royaume-Uni. (…) Cela paiera nos services publics et nos écoles », avait-il déclaré.

« Je pense que c'est un propos qui lui a échappé », s'est exclamé Michel Sapin, interrogé sur ce point. Mais David Cameron cherchait surtout à défendre sa propre position sur la taxation des hauts revenus : le gouvernement britannique a choisi en début d'année d'abaisser le taux le plus élevé de l'impôt sur le revenu. Au-delà de 150 000 livres (180 000 euros), le taux marginal d'imposition passera de 50 % à 45 % à partir de 2013. Une mesure impopulaire en Grande-Bretagne, mais qui pourrait effectivement attirer les contribuables français les plus aisés…


A découvrir

Laure Japiot

Journaliste spécialisée en économie depuis 2004, Laure Japiot a notamment travaillé pour l'hebdomadaire gratuit Economie Matin, le Courrier du Grand Paris (magazine de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris) et Les Echos de la franchise (Groupe Les Echos). Elle est diplômée du CESEM (Reims Management School).