Une loterie pour éviter les embouteillages ?

En moyenne, les Français sont restés coincés dans leur automobile
pendant 36 heures en 2011 (58 heures pour les Franciliens), selon une
récente étude de la société d'infotrafic Inrix.

La fameuse période du "chassé-croisé" des juillettistes et des aoûtiens bat son plein... Comment éviter les non moins fameux bouchons qui plombent les autoroutes ? D'après un article de la Lettre du GES publié par Terraeco.net, il "suffirait" de réduire de quelques pourcents le nombre d'automobiles présentes sur un même tronçon de route à la même heure pour fluidifier le trafic. Certes, mais encore faut-il pouvoir réguler lesdites automobiles !

Plutôt que les « politiques du bâton » réputées pour leur inefficacité, les Etats-Unis testent actuellement un système de « carotte » qui semble porter ses fruits. Toujours d'après la Lettre du GES, Balaji Prabhakar, professeur d'informatique à l'université Stanford, en Californie, a conçu un dispositif de... loterie ! Opérationnel depuis quelques semaines, « Capri » incite en effet les automobilistes travaillant sur le campus de Stanford à arriver et quitter les lieux en dehors des heures de pointe.

Comment ça marche ? A l'aide d'une petite étiquette radio-fréquence collée sur le pare-brise des participants, des scanners enregistrent l'heure, le jour et l'immatriculation des véhicules à chaque passage aux portails d'accès du campus. Régulièrement, des tirages au sort sont effectués, permettant aux gagnants de toucher jusqu'à 50 dollars (41 euros), crédités sur leur carte de parking ou directement sur leur compte bancaire.

Aussi ludique soit-il, le système est pris au sérieux. Le ministère américain a ainsi injecté 3 millions de dollars (2,4 millions d'euros) dans l'opération, qui devrait être étendue, dès le mois d'août, aux établissements voisins de la prestigieuse université. De l'autre côté du Pacifique, les autorités de Singapour envisagent, elles aussi, de mettre en place cette loterie du bouchon. A qui le tour ?


A découvrir

Laure Japiot

Journaliste spécialisée en économie depuis 2004, Laure Japiot a notamment travaillé pour l'hebdomadaire gratuit Economie Matin, le Courrier du Grand Paris (magazine de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris) et Les Echos de la franchise (Groupe Les Echos). Elle est diplômée du CESEM (Reims Management School).