Des billets pour les JO de Londres au marché noir

D'après l'enquête du Sunday Times, l'agence officielle du comité
olympique chinois était prête à vendre des places pour la cérémonie
d'ouverture et de fermeture des JO de Londres à 7 500 euros l'unité !

Malaise au Comité international olympique… Déjà mis en cause pour leurs sponsors douteux (voir « Les JO sponsorisés par Dow Chemical, l'inventeur de... l'Agent Orange »), les Jeux Olympiques de Londres feraient par ailleurs l'objet d'un gigantesque marché noir pour la vente des billets. Une enquête du Sunday Times révèle qu'au moins 54 pays seraient concernés par cette fraude.

Les journalistes se sont fait passer pour des acheteurs potentiels et ont « piégé » 27 agents et officiels, issus soit des comités nationaux, soit de la société officielle de billetterie, qui leur ont proposé des places pour les événements les plus recherchés, à des prix jusqu'à dix fois plus élevés que les prix autorisés. Le président du comité olympique grec, notamment, fait partie des personnalités en cause.

La commission exécutive du Comité international olympique (CIO) vient donc de se réunir en session extraordinaire à ce sujet. Conclusion : le CIO a indiqué dans un communiqué avoir « ordonné une enquête et en [avoir] référé à sa commission d'éthique indépendante (...) Sitôt les irrégularités prouvées, nous entamerons des discussions avec les responsables et infligerons les sanctions les plus sévères »...


A découvrir

Laure Japiot

Journaliste spécialisée en économie depuis 2004, Laure Japiot a notamment travaillé pour l'hebdomadaire gratuit Economie Matin, le Courrier du Grand Paris (magazine de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris) et Les Echos de la franchise (Groupe Les Echos). Elle est diplômée du CESEM (Reims Management School).