Salaire minimum à 70 000 dollars : mécontents, certains salariés démissionnent

1 MILLION $
Dan Price avait décidé de réduire son salaire de 1 million de dollars
par an pour le redistribuer à ses salariés.

Dan Price avait fait le buzz en avril 2015 lorsqu'il avait, sur un coup de tête, réduit son propre salaire de PDG de l'entreprise de paiements Gravity pour augmenter tous ses salariés et les payer 70 000 dollars par an. Tous ses salariés, sans exception aucune. Et Dan Price pensait que c'était une bonne idée ; mais il est en train de déchanter : au lieu d'avoir gagné leur confiance, leur estime et leur gratitude il subit des critiques. Et certains employés démissionnent.

Dan Price attaqué pour avoir été trop généreux

Si certains salariés ont sans doute apprécié le geste, d'autres sont décidément moins contents avec l'idée d'un salaire unique de 70 000 dollars par an. Et Dan Price en fait les frais : certains salariés commencent à protester contre cette politique égalitaire qui a tout de même coûté 80% des revenus de Gravity Payments.

Malgré le salaire élevé, donc, deux des plus proches conseillers de Dan Price ont quitté le navire, selon le New York Times, même si initialement ils soutenaient cette idée d'augmentation. Mais cette idée ne plaît plus, car elle n'a pas plu aux clients.

Certains clients, en effet, ont vu dans cette augmentation fulgurante une action politique et ont rompu les contrats. Gravity Payments a bien entendu récupéré de nouveaux clients mais les gains liés à ces nouveaux contrats n'apparaitront que dans quelques années. L'entreprise risque donc de se retrouver dans l'impasse.

Le monde n'est pas prêt pour une égalité totale

Ce qui étonne, dans cette histoire, c'est la nature des critiques adressées à Dan Price au sein de son entreprise : les salariés n'ont pas apprécié que les nouveaux arrivants aient une augmentation plus importante que les séniors... quand bien même l'idée de fond était de mettre tout le monde au même niveau.

Inconcevable dans la société américaine où le mérite est au-dessus de tout et où l'argent a une valeur de statut social. L'égalité de salaire ne peut donc pas y être appréciée.

Et c'est intéressant de voir le résultat de cette politique alors que se développe de plus en plus l'idée d'un revenu d'existence. Le monde est-il prêt pour une société où l'ensemble de la population gagne la même somme quelle que soit son activité et sa fonction ? Ils semblerait bien que non.


A découvrir