Amazon dévoile ses premières pertes depuis 2015

83 %
Entre mars 2019 et mars 2022, le chiffre d'affaires des cybermarchands
avait progressé de plus de 83%, contre 9,4% pour les magasins
physiques.

Pour la première fois depuis 2015, Amazon a comptabilisé un résultat trimestriel en baisse. En cause, des ventes en perte de vitesse, des coûts en hausse et son investissement dans les voitures électriques qui a fait un flop.

Les Américains retournent dans les magasins physiques et délaissent l’e-commerce

Amazon n’est plus le choucou des Américains… du moins, pas autant qu’avant. Au premier trimestre 2022, son chiffre d’affaires a enregistré une croissance de seulement 7% (à 116,4 milliards de dollars), à comparer avec les 44% enregistrés sur le même trimestre en 2021 (à 108,5 milliards de dollars).

Et pour cause : à mesure que le Covid-19 devient moins grave (tant le nombre d’hospitalisations que de morts sont en baisse constante), les Américains retournent dans les magasins physiques. La dernière étude mensuelle Mastercard SpendingPulse montre d’ailleurs qu’en mars 2022, le nombre de transactions dans les magasins physiques a augmenté de 11,2%, tandis que le nombre de transactions auprès de cybermarchands a diminué de 3,3%.

Amazon fait face à une explosion des coûts

Amazon fait aussi face à des coûts en hausse : il y a bien sûr l’inflation générale dans l’économie américaine, qui a un impact sur tous les postes de dépenses (équipements d’entrepôts, entretien des véhicules de livraison, carburant…), mais aussi l’insuffisance de l’espace de stockage dans les entrepôts et un effectif surdimensionné par rapport à l’activité : tout cela a coûté Amazon 2 milliards de dollars supplémentaires au dernier trimestre. « Le coût de l’acheminement par paquebot d’un container a plus que doublé comparé au niveau d’avant le Covid-19. Le carburant, quant à lui, nous coûte près de 1,5 fois ce qu’il coûtait il y a un an », a fait savoir Brian Olsavsky, le directeur financier d’Amazon

Et puis, il y a la participation d’Amazon au capital du constructeur de véhicules électriques Rivian (20%) : à mesure que le cours de ses titres a chuté de plus de 50%, Amazon a vu son bilan diminuer de 7,6 milliards de dollars. Seule consolation : les services cloud génèrent toujours autant de bénéfices. Le chiffre d’affaires d’Amazon Web Services (AWS) a enregistré une hausse de 37% sur le dernier trimestre.


A découvrir