Les allocations chômage revalorisées de 2,9% au 1er juillet 2022

2,1 millions
2,1 millions de demandeurs d'emploi sont concernés par cette
revalorisation des allocations chômage.

Bonne nouvelle pour les demandeurs d’emploi : les allocations chômage viennent d’être revalorisées de 2,9%. Le montant minimal de l’allocation passe ainsi à 30,42 euros par jour.

Une revalorisation très importante comparé aux années précédentes

Les allocations chômage font aujourd’hui l’objet d’une revalorisation importante. Si, ces cinq dernières années, leur revalorisation a toujours été de l’ordre de 0,5%, au 1er juillet 2022 les administrateurs de l’Unédic ont voté une revalorisation de 2,9%. Cette décision a été prise « compte tenu du contexte économique, notamment de l’inflation et de l’équilibre financier du régime », explique l’Unédic dans un communiqué.

Cette revalorisation concerne 95% des demandeurs d’emploi indemnisés par l’Assurance chômage au 1er juillet 2022, soit environ 2,1 millions de personnes, précise cette association coadministrée par les partenaires sociaux, chargée de piloter le système d’indemnisation des demandeurs d’emploi.

Les prestations sociales et les retraites seront-elles aussi revalorisées

Le montant minimal de l’allocation chômage passe ainsi à 30,42 euros par jour, contre 29,56 euros jusqu’au 30 juin 2022. La partie fixe de l’ARE (allocation d'aide au retour à l'emploi) passe à 12,47 euros par jour indemnisé, contre 12,12 euros auparavant. Elle s’ajoute à la partie proportionnelle de l’allocation, qui équivaut à 40,4% de l’ancien salaire. Enfin, l’allocation minimale ARE-F (allocation d'aide au retour à l'emploi formation) passe à 21,78 euros par jour, contre 21,17 euros auparavant.

Cette revalorisation des allocations chômage fait écho à la revalorisation prévue de 4% des prestations sociales (dont les minima sociaux, les allocations familiales et la prime d’activité) et des retraites de base, mesures qui seront inscrites dans le projet de loi Pouvoir d’achat, que l’Assemblée nationale commencera à examiner le 18 juillet 2022. Si le projet de loi est voté, ces augmentations s’appliqueront plus tard mais seront rétroactives au 1er juillet 2022.


A découvrir