Vacances d'été : voici comment faire des économies sur la route

60 euros
Sur un Paris-Marseille en voiture et sur des nationales, ce sont plus
de 60 euros d'économisés par rapport à l'autoroute.

Le prix du plein est devenu délirant, la cause est entendue. Dans le même temps, le prix des péages aussi a encore augmenté en février dernier. Désormais, un Paris-Marseille via l’autoroute du Soleil coûte entre 150 et 250 euros, selon la voiture utilisée et ce qu’elle consomme comme carburant.

 

Il existe pourtant un moyen imparable de réduire la facture d’au moins 30% :

Alors oui, c’est plus long de passer par la Nationale. Sur un Paris-Marseille, il faut compter 3 bonnes heures de plus. Mais les bouchons sur l’autoroute, vous y avez pensé ? Et en prime, on paye, pour faire du touche touche pendant des heures.

Vacances : éviter les autoroutes pour faire des économies


Là, sur les nationales, pas de péage. Toujours sur un Paris-Marseille, ce sont 67 euros d’économisés. Mais les économies ne s’arrétent pas là. En roulant moins vite, 110 au lieu de 130, votre voiture va consommer 20% de carburant en moins en moyenne. Et le plein, vous le ferez dans une station de supermarché, avec encore au moins 30 centimes d’économies au litre à la clef. Je ne vous parle même pas de l’arrêt sandwich, qui lui aussi, n’a rien à voir côté prix. 

Comme c’est plus long, il faut faire d’un trajet via la Nationale un moment de vacances. Pensez à faire une ou deux petites pauses touristiques sur le trajet. Elles n’en rendront la route que plus agréable...

  Retrouvez le podcast ici   

A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).