La garde d'enfant à domicile, la solution aux problématiques de garde pendant les vacances d'été ?

50 %
Une aide fiscale de 50% des dépenses est accordée pour la garde
d'enfant en France.

Les grandes vacances approchent à grands pas ! Si, pour beaucoup, elles sont synonymes d’évasion, de farniente et de nouvelles activités ou découvertes en famille, pour certains parents elles peuvent rapidement devenir un véritable casse-tête…

En effet, quand la nounou part en vacances, que la crèche ferme pour un mois ou encore que les grands-parents sont temporairement indisponibles, et ce alors même que ses propres vacances ne débutent que dans 3 semaines, comment trouver un mode de garde de transition, qui soit aussi bien adapté aux besoins de son enfant qu’à ses contraintes horaires spécifiques ? Ou encore, une fois sur son lieu de vacances, à qui confier ses enfants en toute sécurité, le temps d’une activité à deux ou d’une soirée ?

Et si la garde d’enfant à domicile, à laquelle nombre de familles pensent pour leurs besoins ponctuels (retour tardif du bureau, déplacement, sortie en soirée…) pendant l’année scolaire, constituait LA solution qui soulagera les parents cet été ? Spécialisé dans la garde d’enfant à domicile depuis sa création en 1998, le réseau Babychou Services décrypte ce mode de garde et livre aux familles quelques informations pratiques, pour un été plus serein.

La garde d’enfants à domicile chez Babychou Services, comment ça fonctionne ?

Quel que soit leur mode de garde habituel, et donc qu’ils soient déjà ou non clients d’une agence Babychou Services – pour des besoins ponctuels ou récurrents, les parents peuvent à tout moment prendre contact avec l’agence la plus proche de leur domicile ou de leur lieu de vacances. Pour la trouver, rien de plus simple, il leur suffit de se connecter via l’URL suivant : https://www.babychou.com/agence/.

« Il leur suffit alors d’expliquer leur situation et de faire une demande de garde ponctuelle. Ils peuvent en effet tout à fait souscrire un contrat pour un temps donné, et ce même s’ils ont par ailleurs un contrat avec une autre personne ou structure (crèche ou assistante maternelle par exemple). Les enfants seront alors gardés par un ou une baby-sitter, jusqu’à la reprise du mode de garde habituel. », précise Claire Lanneau, Dirigeante fondatrice de Babychou Services.

En tant qu’employeur de l’intervenant, Babychou Services prend alors le relais et s’occupe ensuite de tout : présélection et présentation de l’intervenant, démarches pour la mise en place de la prestation, endossement de la responsabilité juridique, etc. Les intervenants proposés aux familles sont toujours recrutés avec soin. Le processus comprend notamment la vérification de l’expérience et des qualifications du candidat, au cours d’un entretien poussé : test de connaissances, mise en situation, prise de références, etc. Le ou la candidat(e) sera ensuite sélectionné(e) en fonction des besoins spécifiques et attentes de la famille pour la période estivale. Les prestations qui seront proposées aux parents seront ainsi différentes en fonction de la nature de leur demande : offre baby-sitting, relais-parents ou encore auxiliaire familiale.

Quels avantages pour les parents ?

Les avantages liés à ce mode de garde sont multiples. En particulier, ce type de solution permet de garantir une sécurité de garde, grâce à l’intervention d’une personne qualifiée, recrutée en fonction des besoins de la famille et disposant de l’expérience nécessaire selon l’âge des enfants. Ainsi, si l’enfant à garder est un nourrisson, l’intervenante sera systématiquement une assistante maternelle. Pour les plus grands, les baby-sitters Babychou Services ont à cœur de rendre les vacances les plus distrayantes possibles, et sont donc à même de concocter à leur attention, en accord avec les parents, un programme d’activités aussi diverses que variées (ludiques, culturelles, sportives etc.).

Par ailleurs, Babychou Services propose une garantie de remplacement dans ses services, si jamais l’intervenant sélectionné ne peut assurer la garde (maladie ou indisponibilité temporaire par exemple) : un ou une nouvel(le) intervenant(e) est alors proposé à la famille et recruté avec le même soin.

De plus, il est aisé pour les parents de solliciter une prestation de garde à domicile, et ce, même « au pied levé », en plein cœur de la période estivale… « En règle générale, chez Babychou Services, une demande de garde peut être traitée en moins de trois heures. Il est toutefois préférable de compter une demi-journée de mise en place s’il s’agit de garder un bébé », complète Claire Lanneau.

Les prestations de garde à domicile offrent également aux parents une très grande souplesse d’utilisation : que ce soit sur le lieu de résidence principale, pour un relais du mode de garde habituel en attendant les congés des parents ; ou encore sur le lieu même de vacances, pour permettre aux parents de profiter d’un moment de tranquillité, de détente ou d’une sortie en sachant leur(s) enfant(s) sous bonne garde, en journée ou en soirée, les agences Babychou Services sont à même de trouver la solution la plus adaptée aux besoins des familles.

« Au sein de nos agences, nous sommes très souvent sollicités en période estivale par les clients des campings ou résidences hôtelières alentours. Si certains connaissent déjà le réseau Babychou Services car ils sont déjà clients d’une agence proche de leur domicile, d’autres nous découvrent et ont recours à nos services pour des besoins très ponctuels. A tous, nous tâchons d’apporter une solution répondant au mieux à leurs attentes. Nous avons conscience d’être pour eux des facilitateurs, en leur offrant l’assurance de disposer de professionnels qualifiés et rigoureusement sélectionnés pour veiller sur leurs enfants en leur absence. Pour les parents, cela leur permet de prendre davantage de temps pour eux, de souffler un peu ou encore d’en profiter pour faire une sortie ou une activité qu’ils ne peuvent faire avec leurs petits. Et pour nos intervenants, cela donne de bons moments et des souvenirs parfois insolites, comme lorsqu’ils se voient confier la garde d’enfants de stars présentes au Festival de Cannes ! », détaille Davy Rodrigues, Directeur des agences Babychou Services de Fréjus, Draguignan et Cannes.

Quelles aides pour bénéficier de ces prestations ?

Lorsque l’on change temporairement de mode de garde, on est en droit de se poser la question des éventuelles aides financières auxquelles on peut prétendre… En la matière, chaque cas étant particulier, il est difficile de faire une simulation sans connaître les caractéristiques spécifiques de la famille. Il est toutefois important de rappeler que les parents peuvent bénéficier de deux types d’aides :

Le complément de libre choix du mode de garde (CMG), délivré par la Caisse d’Allocations Familiales

Tous les parents d’enfants âgés de 0 à 6 ans ont droit, et ce, quel que soit le montant de leurs revenus, à une aide de la CAF. Pour cela il y a deux conditions à respecter, à savoir :

Au moins l’un des deux conjoints doit travailler (ou percevoir des indemnités journalières/ être en situation de chômage indemnisé / bénéficier d’une formation professionnelle rémunérée) ;

L’enfant doit être gardé pour un minimum de 16 heures/mois.

Le CMG concerne donc tout ménage qui fait garder son/ses enfant(s) de moins de 6 ans au domicile, que ce soit par un(e) assistant(e) maternel(le) agréé(e) et/ou un(e) garde d’enfant à domicile. Lorsque la famille est cliente d’un service assuré par une structure ou une entreprise – c’est le cas notamment si elle passe par une agence Babychou Services -, elle bénéficiera de ce que l’on appelle le CMG structure.

Le montant du CMG varie en fonction des caractéristiques de la famille : revenus, âge des enfants, nombre d’enfants, mode de garde sélectionné, etc. Cette aide peut prendre en charge jusqu’à 85 % des frais de garde engagés. Un quota est disponible pour la famille : cette dernière dispose donc d’un montant de CMG qu’elle peut utiliser pour les modes de garde cité précédemment. Même si elle décide de changer temporairement de mode de garde pendant cette période estivale, la famille pourra donc toujours – sous certaines conditions – bénéficier du CMG.

Le crédit d’impôt Garde à domicile

Toute personne domiciliée fiscalement en France peut bénéficier du crédit d’impôt. Le montant dédié à cette aide est de 50 % des dépenses supportées lors des prestations de garde d’enfant à domicile. Il y a remboursement par l’Etat si le crédit d’impôt est supérieur au montant de l’impôt de la famille (le surplus est alors remboursé, cela pouvant aller jusqu’à un remboursement total si le foyer n’est pas imposable).

Cette aide fiscale est toutefois plafonnée :

Les dépenses qu’un foyer peut déclarer dans ce cadre sont limitées à 12 000€ + 1 500€ par enfant à charge, et de 15 000€ maximum.

Le plafond diffère la première année, passant de 12 000€ à 15 000€, + 1500€ par enfant à charge, dans la limite de 18 000€.

Lors de sa déclaration d’impôts, la famille devra indiquer toutes les dépenses engagées (relatives aux différents modes de garde employés au cours de l’année), pour pouvoir bénéficier de cet avantage fiscal.


A découvrir