Elon Musk met fin au télétravail mais il n'y a pas assez de place dans les bureaux

210 MILLIARDS $
Elon Musk est l'homme le plus riche du monde avec une fortune estimée
à 210 milliards de dollars.

Fermeture de l’usine chinoise, retards et difficultés de recrutement dans les autres usines du groupe… le géant Tesla est dans la tourmente et se voit même sous la menace de licenciements massifs, ce qui a déjà commencé. Et la décision d’Elon Musk d’interdire le télétravail en rajoute une couche : les bureaux ne seraient pas à même d’accueillir tout le monde.

Tesla : le télétravail, pour Elon Musk, c’est « non »

Le milliardaire fondateur de Tesla avait pris ses employés de court en annonçant la fin du télétravail dans son entreprise. Contrairement aux autres géants de la high-tech comme Google, Meta ou Microsoft, Elon Musk annonçait début juin 2022 que le télétravail chez Tesla, c’était tout simplement terminé. Du moins, il restait possible pour les cadres s’ils faisaient au moins 40 heures par semaine en présentiel.

La peine encourue pour les réticents ? Le licenciement, purement et simplement. La grogne des salariés n’y aura rien fait, et ils sont donc revenus dans les locaux du groupe à Fremont, en Californie. Un retour à la vie d’avant qui s’est déroulé dans le chaos selon les informations du site The Information.

Des bureaux trop petits, insuffisants et avec un mauvais wifi

Elon Musk semble avoir pris une décision radicale un peu trop hâtivement : en contraignant ses employés à revenir au bureau, il n’a pas pensé que la place était insuffisante. Le groupe, depuis le début de la pandémie de Covid-19, a en effet recruté mais a surtout réaffecté certains locaux de son siège restés vides.

Selon The Information, les employés auraient donc eu beaucoup de mal à s’installer : outre les places de parking insuffisantes, il manquerait tout simplement de la place. Certains salariés n’auraient pas trouvé de quoi s’asseoir, ce aurait contraint l'entreprise à leur dire... de travailler de chez eux.

Et ce n’est pas terminé : le réseau wifi présent dans l’entreprise ne serait pas assez puissant pour permettre une connexion suffisante à l’ensemble des employés. Un comble pour une entreprise dans la high-tech et surtout pour un entrepreneur qui a également lancé Starlink, un opérateur Internet satellitaire.


A découvrir