Elisabeth Borne annonce que l'Etat souhaite posséder 100% du capital d'EDF

83,88 %
L'Etat Français possède 83,88% du capital d'EDF.

L’Etat Français, actionnaire principal d’EDF, souhaite « détenir 100% du capital d'EDF », a annoncé la Première ministre Elisabeth Borne lors de son discours de politique générale à l’Assemblée nationale mercredi 6 juillet 2022.

Contrôler la production d’électricité

Pour « gagner la bataille de l'énergie et de la production », la Première ministre a indiqué que la France devait « prendre des décisions fortes, radicales ». C’est ainsi que lors de son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale, le 6 juillet 2022, Elisabeth Borne a indiqué le souhait du gouvernement de « détenir 100% du capital d'EDF » pour arriver à cet objectif. L’Etat Français est déjà l’actionnaire principal du groupe énergétique français avec 83,88% des actions. 

Ainsi l’Etat devra racheter 12,86% du capital aux actionnaires institutionnels, 1,91% aux individuels et 1,32% aux salariés du groupe. Selon la Première ministre, cette renationalisation d’EDF permettra au groupe de « mener des projets ambitieux et indispensables pour notre avenir énergétique ». En effet, face aux besoins grandissant d’électricité en France, l’Etat souhaite reprendre la « pleine maîtrise de la production d'électricité et de sa performance ».

Vers une énergie décarbonée

Rappelant son soutien au nucléaire, le gouvernement souhaite redonner une souveraineté à la France en matière d’électricité. « La conversion écologique passe par le nucléaire, une énergie décarbonée et souveraine », a déclaré la Première ministre devant les députés. L’objectif du gouvernement est clair : « être la première grande nation à sortir des énergies fossiles », a martelé Elisabeth Borne.

Lors de son déplacement à Belfort en février 2022, le Chef de l’Etat, Emmanuel Macron, avait annoncé vouloir construire de nouveaux réacteurs nucléaires en France pour faire face aux défis énergétiques auxquels la France est confrontée. Pour arriver à cet objectif, « l'État prendra ses responsabilités pour assurer la capacité de financement d'EDF à court terme et à moyen terme », avait alors annoncé Emmanuel Macron. Après l’annonce d’Elisabeth Borne à l’Assemblée nationale, l’action EDF a bondi de 5% à la Bourse de Paris.


A découvrir