Covid-19 : « Remettez le masque ! » demande le gouvernement

50 %
Les taux d'incidence en France a grimpé de 50% en une semaine au 24
juin 2022.

Mauvaise nouvelle : comme prévu, puisque le virus n’a jamais disparu malgré ce qu’en disaient certains, la pandémie de Covid-19 est de retour. Les contaminations sont en hausse en France depuis le début du mois de juin 2022, tout juste en amont de la période des vacances d’été et du brassage de populations. Le gouvernement commence sérieusement à s’inquiéter.

Forte hausse des contaminations quotidiennes par le Sars-CoV-2

La fin du Pass sanitaire et du Pass vaccinal, ainsi que la fin du masque, ont été bien accueillies par les Français qui ont rapidement retrouvé leurs habitudes d’avant-pandémie. Et ce fut pareil partout dans le monde, sauf en Chine où, au contraire, le gouvernement a continué de confiner la population, avec des résultats somme toute très mitigés.

Sauf qu’avec ce retour à « la vie d’avant », le risque d’une septième vague pandémique a augmenté… et la France est désormais dedans. Les contaminations sont en forte hausse, atteignant 55.000 par jour en moyenne la semaine du 20 juin 2022. Pour preuve, les données de Santé Publique France du 27 juin 2022, relatives au dimanche 26 juin 2022 : 17.601 nouveaux cas, en hausse de 52,2 % par rapport à la semaine précédente. Tous les autres indicateurs sont également en hausse.

Le masque dans les transports ? « un devoir citoyen » pour la ministre de la Santé

Face à cette septième vague qui frappe l’Europe, et donc la France, la question du retour des restrictions sanitaires se pose. Mais avec la période touristique qui commence, le gouvernement doit faire la part des choses : prendre des mesures de protection sans risquer une nouvelle année noire pour le tourisme, qui serait catastrophique pour le secteur fortement touché par la pandémie en 2020 et 2021.

Brigitte Bourguignon, nouvelle ministre de la Santé, a néanmoins donné le ton, lundi 27 juin 2022 sur RTL. Concernant le masque dans les transports en commun, qui n’est plus obligatoire, elle a jugé qu’il s’agit « quasiment d’un devoir citoyen ». Elle a toutefois exclu, à ce jour, la possibilité de le rendre de nouveau obligatoire, mesure qui reste pourtant en vigueur chez certains voisins européens, notamment l’Allemagne et l’Italie.

De son côté, Elisabeth Borne, Première ministre, semble préparer la suite des événements : une réunion au sujet de la reprise pandémique est prévue mardi 28 juin 2022 entre le gouvernement, les Préfets et les directeurs des Agences Régionales de Santé (ARS).


A découvrir