Chute de l'action Deezer pour son premier jour en bourse

2 %
Deezer ne détient que 2% du marché mondial du streaming musical

Lancée à la bourse de Paris le mardi 5 juillet 2022, l’entreprise française de streaming musical perdait 22,64% à 12h30 de la même journée.

Accès aux marchés internationaux

« Il y a un enjeu économique, en termes d'emplois, de créations de richesses, culturel aussi. Je crois à la souveraineté culturelle française et les plateformes de streaming, c’est une façon de défendre la culture française, la chanson française », juge Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la souveraineté industrielle et numérique, présent lors de l’entrée en Bourse de Deezer. Pour le numéro 2 du gouvernement, le lancement en bourse de la plateforme de streaming est « une date historique pour Deezer, qui va pouvoir grandir ».

En effet, pour le ministre de la souveraineté industrielle et numérique, l’entrée à la bourse de Paris de Deezer a un véritable enjeu. Celui-ci est d’« avoir accès à des marchés internationaux, notamment anglo-saxons ». Lors de l’ouverture de la session à la Bourse de Paris, l’action Deezer s’élevait à 8,50 euros et était en baisse de 1,11%.

Une deuxième tentative 7 ans après

À 12h30, à la Bourse de Paris, l’action Deezer ne valait que 6,58 euros, soit une chute de 22,64% au cours de la première demi-journée en Bourse de la plateforme de streaming. Mais cette tentative d’entrée en bourse n’est pas la première du concurrent français de Spotify. En effet, en 2015, l’entreprise française avait déjà effectué un premier essai. « La situation est différente de ce qu’elle était en 2015 », a expliqué à l’Afp Jeronimo Folgueira, le directeur général de Deezer.

« Le streaming musical est vraiment établi, il représente presque deux tiers des revenus de la musique enregistrée, ce qui n’était pas le cas avant », a expliqué le patron de la plateforme. « L’état dans lequel se trouve l’entreprise est, aujourd’hui, bien meilleur qu’il y a sept ans. L’entreprise a changé, le marché a changé : c’est le bon moment pour franchir cette étape et devenir une société cotée »,a-t-il continué. Selon Deezer, la plateforme détiendrait près de 30% du marché du streaming musical en France.


A découvrir