Assurance : 20% des Français ont déjà fraudé

971 EUROS
La prime de l'assurance auto d'un jeune conducteur atteint 971 euros
par an en moyenne.

La tendance est en forte hausse et c’est une très mauvaise nouvelle pour les assureurs, mais aussi pour les Français qui s’en rendent coupables : frauder son assurance. Le comparateur LeLynx et YouGov ont réalisé un sondage montrant que la fraude à l’assurance a quasiment doublé entre 2021 et 2022.

Les Français fraudent de plus en plus leur assurance

Il semblerait que les risques encourus, la fraude à l’assurance étant un délit passible de 5 ans de prison et 375.000 euros d’amende, ne soient plus suffisants pour être dissuasifs. Selon le sondage mené par YouGov pour LeLynx, un Français sur cinq, soit 20%, admet avoir déjà fraudé au niveau de leur assurance. Et ce qu’elle concerne l’automobile, l’habitation ou autres.

Une tendance qui a fortement augmenté avec la crise sanitaire et qui devrait se poursuivre avec la situation économique : la raison principale avancée est en effet liée aux difficultés financières. Or, en 2021, le même sondage n’annonçait que 11% de fraudeurs à l’assurance en France. Le taux a doublé… qu’en sera-t-il en 2023 ?

L’assurance auto est tout particulièrement fraudée

Selon le sondage, la première raison qui pousse les Français à frauder est le risque d’avoir un malus sur son assurance auto, ce qui en fait logiquement le type d’assurance le plus touché. Il faut dire qu’en termes de sinistres, il y a plus de risques d’être responsable d’un accident ou d’un simple accrochage que d’avoir mis le feu à sa maison.

Et ce sont les jeunes qui semblent faire fi le plus facilement de leurs devoirs : 36% des 18-34 ans auraient déjà fraudé leur assurance, contre 15% des plus de 55 ans. Quant à la méthode, elle est simple : fausse déclaration, fausses factures, non-déclaration de sinistre ou encore « fraude solidaire », soit le fait de se déclarer responsable du sinistre causé par un tiers pour lui éviter les conséquences de ses actes.


A découvrir